valleedulot.com - Entente Interdépartementale du Bassin du Lot - Territoire à Risque important Inondation (TRI)

La vie de
la rivière
Visites virtuelles Version française Version anglaise

S'abonner à la Newsletter

bandeau inondation

Revenir à l'accueil| Le bassin versant du Lot | Inondations | Territoire à Risque important Inondation (TRI)

Territoire à Risque important Inondation (TRI)

 

Il existe deux TRI sur le bassin versant du Lot (Cahors-Luzech et Mende-Marvejols)


La Directive européenne relative au risque d'inondation et aux TRI

La transposition de la Directive cadre européenne relative à l’évaluation et la gestion du risque inondation (Directive Inondation) dans le droit français, induit la de prioriser des enjeux où doivent être concentrés les efforts : les Territoires à Risques Importants d’Inondation (TRI).

Concrètement, il s’agit de définir des zones prioritaires où il est nécessaire d’agir sur la gestion et la prévention des inondations. Les TRI correspondent en fait, au sens de la Directive Inondation, à « des territoires où une concentration d’enjeux se situe dans une zone potentiellement inondable ».
Une méthodologie commune à l’échelle nationale, reposant sur des critères d’enjeux (concentration de la population, nombre d’emploi)  et sur leur exposition au risque inondation, a été définie et appliquée sur l’ensemble du territoire.

 

Deux propositions de TRI sur le bassin du Lot

Le Préfet de région, coordonnateur du bassin Adour-Garonne, a présenté 18 propositions de TRI, dont deux sur le bassin versant du Lot :
TRI Cahors : d’Arcambal jusqu’à Luzech, composé de 14 communes
TRI Lozère : regroupement des communes de Mende-Marvejols, composé de 15 communes.

Les secteurs retenus comme TRI bénéficient par la suite d’une priorisation des moyens et d'actions pour réduire les conséquences négatives des inondations sur ces secteurs.

Une consultation a eu lieu jusqu'au 10 septembre 2012 sur ces propositions de TRI. Elle concernait les communes, les communautés de communes, les syndicats de rivière, les Etablissements Publics Territoriaux de Bassin (EPTB). A l’issue de cette consultation, le Préfet a remis à l’Etat les propositions définitives de TRI pour leb assin Adour-Garonne le 22 septembre 2012.

La mobilisation de l'Entente Lot, de ses partenaires et des élus concernés sur les deux propositions de TRI a permis d'aboutir à l'arrêté du Préfet coordonnateur du bassin Adour-Garonne fixant la liste des Territoires à Risques Importants d’inondation sur le bassin Adour-Garonne dont les TRI de Cahors et de Lozère.

Consulter l'arrêté
Consulter la fiche TRI Cahors
Consulter la fiche TRI Mende - Marvejols

Plus d'infos sur le site de la DREAL Occitanie

Quel est le rôle de l'Entente Lot ?

L’Entente Lot a souhaité organiser des réunions d’information à destination des structures concernées par la consultation. Il s’agissait de leur présenter les enjeux de cette reconnaissance TRI et de recueillir leurs remarques sur le projet.

Deux réunions se sont tenues en 2012, l’une le 29 août à Parnac pour le département du Lot, en partenariat avec les services de l’Etat, et la seconde le 30 août à La Canourgue pour la Lozère, en partenariat avec le Syndicat mixte Lot Dourdou.

Réunion TRI à La Canourgue            
                  
Réunion TRI Parnac
Réunion TRI à La Canourgue Réunion TRI à Parnac

Il est ressorti de la réunion organisée pour le Lot, une très forte attente vis-à-vis de la prévention des inondations et un accueil très positif des différents secteurs concernés par le TRI d’Arcambal à Luzech, dit de « Cahors ».
Rappelons que la crue générale de 2003 sur le bassin versant du Lot, a marqué le territoire et à rappeler la nécessité de travailler sur la prévention des inondations. De même, les crues répétitives du Bartassec et la mise en place de l’Atelier national sur la problématique de conciliation des crues de ce ruisseau et le développement urbain de la Ville de Cahors, sont des enjeux importants pour le territoire.

Aussi, l’opportunité que peut représenter l’identification en tant que TRI inondation du secteur est parfaitement comprise et valorisée par les parties consultées. Cela engendrerait des moyens prioritaires et des actions spécifiques de prévention et de gestion des inondations, qui sont dans la continuité des préoccupations et des actions engagées depuis déjà de nombreuses années sur ces thématiques sur le secteur.

A ceux qui se demandent ce qu’il advient des secteurs exposés aux inondations mais non pris en compte dans les TRI, ils ne sont pas pour autant délaissés et peuvent bénéficier du soutien de l’Etat dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin du Lot que l’Entente Lot a élaboré avec l’ensemble des partenaires concernés.

 
 
Haut de page