valleedulot.com - Entente Interdépartementale du Bassin du Lot - Vidange de Sarrans en 2014

La vie de
la rivière
Visites virtuelles Version française Version anglaise

S'abonner à la Newsletter

Revenir à l'accueil| Le bassin versant du Lot | Hydroélectricité | Vidange de Sarrans en 2014

Vidange de Sarrans en 2014

 

Vidange de la retenue hydroélectrique de Sarrans (2014)

 

Pourquoi une vidange complète ?

Afin d’inspecter, de contrôler et d’intervenir sur les parties habituellement immergées du barrage de Sarrans, l’État a fait le choix de procéder à la vidange totale de la retenue en 2014. Ces contôles, obligatoires, permettent de vérifier l'état de l'ouvrage et de garantir une exploitation dans des conditions de sûreté et de sécurité irréprochables.
Cette opération est préparée depuis deux ans par EDF en lien avec les services de l’État et de nombreux partenaires.

En parallèle, EDF profite de la vidange complète de Sarrans pour modernier ses installations et améliorer les capacités de vidange et d'évacuation des crues de Sarrans, à travers le percement d'une galerie supplémentaire.

Travaux sur le barrage de Sarrans
En bleu : la réalisation d’une nouvelle galerie de 120 m de long et de 5,5 m de diamètre dans la roche.
Source : EDF

La dernière vidange complète de l'ouvrage remonte à 1979. Entre temps, des abaissements partiels de la retenue et des inspections subaquatiques ont permis de réaliser des examens techniques. A cela s'ajoute le programme étroit de surveillance de l'ouvrage mené par EDF.

 

Les barrages de Sarrans / Castelnau-Lassouts / Maury / Grandval

Barrage de Grandval (sur la Truyère - affluent du Lot)Sarrans (Truyère )
Maury (la Selve - Affluent de la Truyère)Castelnau-Lassouts (Lot)
Crédits photos : EDF - Pierre Soissons
 

Quel calendrier et quels impacts sur la rivière Lot et les grandes retenues ?

Jusqu'à MI-AVRIL 2014 : « Fonctionnement normal de Sarrans »

Sarrans : fonctionnement normal pour la saison. Nous sommes en fin d'hiver et par conséquent, du fait de la production hydrolélectrique hivernale, la côte de la retenue est abaissée.

Grandval : Afin de protéger le futur chantier de Sarrans et d’éviter l’afflux d’eau, EDF procède depuis le début d’année et jusqu’à fin mars à l’abaissement progressif de la retenue d’eau du barrage de Grandval. Cette mesure préventive permet de stocker l’eau issue de la fonte des neiges et de la pluviométrie.

Maury et Castelnau-Lassouts : Remplissage supérieur à la normale, pour anticiper le soutien d'étiage 2014, qui devra faire sans la retenue de Sarrans.

Sur la rivière Lot : la navigation est autorisée à compter du 1er avril, si les conditions hydrologiques le permettent. Les débits issus de la Truyère n'auront rien d'inhabituels pour la saison. Le début d'année pluvieux est favorable à des débits soutenus. Les débits issus de la Truyère devraient diminuer à mesure que l'on se rapproche de la mi-avril.

 

MI-AVRIL à MI-MAI 2014 : « Vidange progressive de Sarrans par les vannes de fond (fin du turbinage) »

Sarrans : Sarrans ne pourra évacuer les débits que par les vannes de fond, qui ont une capacité moindre que celles utilisées lors du turbinage (le turbinage ne sera plus possible, car le niveau sera devenu trop bas).

Le débit va être, au début, autour de 80 m3/s maximum (à l'aval de Sarrans), pour se réduire progressivement jusqu'à 20-30 m3/s. Puis le débit sera calé sur le débit naturel de la Truyère. L'abaissement progressif permettra de limiter les effets sur la qualité de l'eau par une moindre mobilisation des sédiments stockés au fond du lac.

Grandval : le niveau d'eau est déjà à son niveau le plus bas. A partir de maintenant, il ne fera que monter ou se maintenir, pour protéger le chantier de Sarrans, le cas échéant, et atteindre la cote touristique estivale.

Sur la rivière Lot : La navigation est autorisée à compter du 1er avril, si les conditions hydrologiques le permettent. Au débit de la Truyère à l'aval de Sarrans (de manière décroissante de 80 à 20 m3/s), il  faut ajouter ce qui sera issu de l'aval du bassin de la Truyère et du reste du bassin-versant du Lot (en particulier le Célé et le Dourdou).

Globalement, il s'agit clairement d'une année plus favorable que la normale pour la navigation.

 

MI-MAI à MI-OCTOBRE 2014 : « Retour au débit naturel de la Truyère à Sarrans ! »

Sarrans : « La vidange du barrage sera totale » : Le lac de Sarrans laisse place à la rivière de la Truyère.

Les travaux sur le barrage de Sarrans sont à leurs maximums.

De nombreuses activités touristiques sont mises en place autour de cette vidange exceptionnelle.

Seul l'apport d'eau (pluviométrie) sera évacué au fur et à mesure, via les vannes de fond du barrage. Ces dernières ne permettent pas de laisser passer des débits importants (20 - 30 m3/s maximum).

Grandval : Rôle  tampon afin de protéger le chantier. Tout est mis en oeuvre pour que le niveau du lac de soit compatible avec la pratique d’activités touristiques en période estivale (cf. cote tourisitique).

Maury et Castelnau-Lassouts : A compter du 1er juillet abaissement progressif de ces retenues pour le soutien des étiages du Lot. Prises en compte des contraintes touristiques, comme chaque année.

Sur la rivière Lot : A partir du 1er juillet le soutien des étiages tiendra son rôle en garantissant le multi-usage de l'eau.

 

MI-OCTOBRE à ... : « Le remplissage progressif de Sarrans »

Sarrans :  remplissage naturel de la retenue d’eau. Début 2015 : remise en service de la centrale hydroélectrique.

 
Soutien d'étiage du Lot en 2014 (Entente Lot)

Les installations Lot-Truyère, lors de l'étiage 2014 :

- Grandval est abaissé pour protéger le chantier de Sarrans
- Sarrans est vide : le lac laisse place à la rivière
-
Les retenues de Castelnau-Lassouts et Maury sont particulièrement pleines, pour anticiper le soutien d'étiage de 2014

Les sédiments de Sarrans seront mobilisés le moins possibles (abaissement progressif de la retenue, particulièrement en fin de vidange) et n'atteindront pas le Lot, en raison de la succession des retenues en aval de Sarrans : Labarthe (puis Couesque et Cambeyrac)

 

Quels impacts sur le soutien des étiages 2014 ?

L'Entente Lot travaille en partenariat étroit avec EDF sur cette opération. En effet, le soutien d'étiage 2014 va se dérouler dans des conditions particulières, et afin de s'y préparer au mieux, un travail sur les différents scénarios et niveaux de contraintes a eu lieu bien en amont. L'objectif est que le soutien des étiages et le maintien des côtes touristiques sur les lacs de retenue soient le moins perturbés possible.

L'Entente a également un rôle de coordonnateur entre l'amont et l'aval du territoire : communication sur l'opération, organisation de réunions d'information. Ainsi en 2013, EDF et l'Entente Lot ont organisé des réunions sur chacune des retenues qui participeront au soutien d’étiage en 2014 (Castelnau-Lassouts, Maury et Grandval). Une réunion a également était organisée, fin 2013, à Cajarc (Lot), pour informer la partie aval du bassin, suite aux différentes informations qui ont été présentées lors des précédentes commissions de soutien des étiages (dés 2012).

L'objectif de cette concertation (dés 2012) a été de faire connaître la situation et de dégager d'éventuelles marges de manœuvres, et limites, pour 2014 : tant sur les retenues amont que sur le multi-usage de l'eau sur le Lot, en cas de situation de sécheresse exceptionnelle.

Suivez le soutien d'étiage du Lot en 2014 sur la page : http://etiage.bassindulot.fr

 

 

Moyens mis en oeuvre pour la réduction des impacts sur les milieux

Des moyens spécifiques sont mis en oeuvre pour éviter ou limiter les impacts sur les milieux durant toute la durée de l'opération. Certaines mesures se prolongeront pour suivre l'impact "après" travaux sur certaines espèces.

Priorités : Garantir la qualité de l'eau - Prendre en compte la vie piscicole - Préserver l'habitat des espèces

Opération prévues:

  • Des opérations de récupérations piscicoles pendant la vidange,
  • Un suivi de la qualité de l'eau (suivi de paramètres physico-chimiques, température de l'eau sur le Lot, etc),
  • Des prospections afin d'évaluer l'impact de l'opération sur les milieux aquatiques (peuplement piscicoles, invertébrés) seront réalisées avant , pendant et après la vidange,
  • Un suivi de l'évolution morphologique du cours d'eau,
  • Un suivi écologique de la loutre et des rapaces.

Des mesures préventives ont également été mises en place : prise en compte des périodes de nidification du Milan pour les travaux, passages aménagés dans les grillages en bordure de chantier pour la Loutre...

 

Les animations autour de la vidange

Plus de 150 rendez vous sont au programme des animations autour de la vidange du barrage de Sarrans. Ils seront consultables à partir d’avril sur le site www.sarrans-vidange2014.com

 

 

 

Un site pour tout savoir :

www.sarrans-vidange2014.com

 
 

Commentaires

Liste des commentaires

 
Réagissez à cet article

 
Haut de page