valleedulot.com - Entente Interdépartementale du Bassin du Lot - 25 ans du soutien d'étiage

La vie de
la rivière
Visites virtuelles Version française Version anglaise

S'abonner à la Newsletter

Revenir à l'accueil| Le bassin versant du Lot | Etiages | 25 ans du soutien d'étiage

25 ans du soutien d'étiage

 

Pour marquer les 25 ans du soutien d'étiage différentes actions sont prévues par EDF et l'Entente Lot :

- La conception d'un film pédagogique (4-5 min) destiné au web (voir ci-dessous)
- La publication d'une plaquette sur le fonctionnement et l'historique du soutien d'étiage
- Des actions de communication dans la presse

 

 

La vidéo sur le soutien d'etiage  du Lot :


Le soutien d'étiage de la vallée du Lot par EntenteLot

 
Barrage de CastelnauSarransBarrage de Maury 

Usine hydroélectrique
de Castelnau

Retenue de SarransBarrage de Maury 
 

 

Le Lot est la première rivière du grand sud ouest de la France à avoir mis en place un soutien d'étiage. Des démarches de longue haleine, dès les années 1970, une mobilisation et une forte concertation de l'ensemble des usagers et gestionnaires de l'eau furent les clés de cette réussite.
En 2013, le soutien des étiages du Lot fête ses 25 ans.
25 ans que le Lot est réalimenté d'Entraygues à Aiguillon ce qui a permis, chaque année, de :
- garantir les prélèvements en eau potable,
- préserver les milieux aquatiques,
- participer activement au développement économique de la vallée : agriculture, industrie, tourisme...

Et ceci sans aucune restriction des prélèvements en eau, depuis sa création, à savoir 1989. Sans doute l'une des seules rivières de France dans ce cas (exemple en 2003).

 

 
multi usage del'eau Soutien des étiages du Lot
 

 

Sa vocation est de garantir un débit du Lot suffisant pour assurer l’équilibre entre les besoins pour assurer le multi-usage de l’eau ET les conditions nécessaires au bon fonctionnement des milieux aquatiques.

 

Quelques chiffres :

- Il est destocké jusqu'à 33 millions de mètres cubes sur le Lot
- En moyenne 17 millions de mètres cubes sont destockés, durant la période estivale (du 1er juillet jusqu'au 21 octobre généralement), d'après le décompte de la convention
- Les consignes de débits oscillent entre 9m3/s et 18m3/s à l'aval d'Entraygues-sur-Truyère
- Entre 1989 et 2012 (24 campagnes), plus de 400 millions de m3 ont été déstockés
- Les retombées économiques de cette opération sont évaluées à plusieurs millions d’euros par an.

 

 

 

Des réflexions engagées dès 1970 pour garantir le multi-usage de l'eau.

Devant la sévérité des étiages et l'augmentation croissante des besoins en eau, des réflexions ont été engagées dès les années 70 pour garantir le multi usage de l’eau.
Des études réalisées sous l'égide de l'Association pour l'Aménagement de la Vallée du Lot, présidée par Mr Bernad, font apparaître qu'un débit de 20 m3/s à Entraygues (aval), permettrait d'enrayer les déréglements de la rivière. Mais déjà avec 12 m3/s, une nette amélioration serait constatée. Cela nécessiterait d'avoir une réserve d'eau en amont de 30 millions de m3.

 

Un destockage des grandes retenues ou un barrage ?

Suite aux résultats de ces études, deux solutions sont alors envisagées (1972-1973) :

- L’utilisation d'une part des 550 millions de m3 stockés par EDF sur les grandes retenues,
- La création d’un barrage à St Geniez d’Olt pour créer une retenue supplémentaire,

Les propositions sont examinées en collaboration avec EDF qui, à l'époque, n'envisage pas la mobilisation de ses stocks. En effet, le système de production Lot-Truyère a une réelle importance dans le réseau national de distribution d'électricité (il l'a toujours d'ailleurs - en savoir plus), et l'amputer d'une partie de ses volumes pourrait être préjudiciable.

 

1975 -1989 : d'un projet à l'autre

Dès lors, la solution s'oriente vers la création d'un barrage à buts multiples : soutien des étiages et production d'énergie.
L'Entente Lot est créée en 1980 et M. Francois-Poncet devient son Président. Le projet de création du barrage s'accélère alors, mais les partisans et détracteurs du barrage s'affrontent par voie de presse, et les débats restent très animés.
Pourtant en 1983 la procédure d'instruction du dossier se poursuit, et en 1987 la Commission d'Enquête Publique, à la majorité, émet un avis favorable à la procédure lancée par EDF un an plutôt : la demande de concession avec Déclaration d'Utilité Publique pour la chute de St Geniez.
Mais coup de théâtre deux années ans plus tard : EDF décide de retarder de 5 ans la construction du barrage ! C'est le destockage des grandes retenues qui est finalement choisit.

Ainsi, les liens étroits tissés entre EDF et l'Entente Lot permettent de signer le 10 mai 1989 des acccords assurant dés le 1er juillet de la même année, un destockage des grands barrages.

En échange de cet accord, une contrepartie financière est versée par l'Entente à EDF. Le projet de barrage est définitivement abandonné en 1994.

 

 

Quelques coupures de presse

Secheresse Aveyron  
barrage en sursis 
    
Regulation debit Lot Eau sans le barrage 
    
Edf retarde le barrage Sous et debit pour le LotSignature accord soutien des étiages 
    
    
 

 

Suivre les étiages

Suivi des débits en temps réel sur : http://laviedelariviere.valleedulot.com

Parution d’un bulletin hebdomadaire durant la période d’étiage diffusé à plus d’une centaine de destinataires (inscrivez-vous ici)

Mise à disposition des cartes radars de la pluviométrie sur le bassin du Lot (partenariat avec Météo France) et des prévisions météorologiques.

Sans oublier les pages dédiées sur sur notre site

 

 

Télécharger la plaquette sur le soutien des étiages

A l'occasion des 25 ans du soutien des étiages, une plaquette d'information pour comprendre le soutien des étiages vient d'être réalisée.

  
 plaquette etiage
 plaquette etiage

Télécharger la plaquette en haute qualité

 

 

L'Agence de l'Eau Adour-Garonne partenaire du soutien d'étiage depuis 25 ans

Agence Eau Adour Garonne

Dés la première convention de soutien d'étiage, l'Agence de l'eau Adour-Garonne a été un partenaire privilégié, à la fois technique (expertise) et financier de cette opération (financement d'une partie du coût de la convention).

Aujourd'hui cela continue, campagne après campagne, par le suivi technique et le financement à hauteur de 50% :

 - du Plan de Gestion des Etiages (PGE) du bassin du Lot, porté par l'Entente Lot, et de nombreuses actions qui en découlent.
 - du poste de l'Ingénieur gestion quantitative de l'eau de l'Entente Lot, qui met en oeuvre le soutien d'étiage chaque été.
 - de l'achat des données météo et climatologiques (par l'Entente Lot), nécessaires chaque année, pour optimiser le soutien d'étiage
 - de la collecte des données hydrométriques (serveur dédié de l'Entente Lot)
 - du site internet dédié au suivi des débits : http://laviedelariviere.valleedulot.com

 

 

La vidéo sur le soutien d'etiage du Lot (et d'autres) sur :

 
 
Haut de page