valleedulot.com - Entente Interdépartementale du Bassin du Lot - Actions menées

La vie de
la rivière
Visites virtuelles Version française Version anglaise

S'abonner à la Newsletter

bandeau

Revenir à l'accueil| Le bassin versant du Lot | Volet qualité | Actions menées

Actions menées

 

 

Les profils de baignade

La réglementation relative à la baignade a largement évolué suite à l’adoption de la directive européenne 2006/7 CE du 15 février 2006. Entre 2007 et 2011, différents décrets et arrêtés viennent préciser les nouvelles dispositions à mettre en œuvre parmi lesquelles :

-le recensement annuel des eaux de baignade

 -l’information du public à proximité des sites de baignade

-la modification des paramètres de qualité suivis

-le classement annuel prenant en compte quatre années d’antériorité de données

-la gestion des pollutions à court terme

-la réalisation des profils des eaux de baignade

Dans les faits, le rôle des gestionnaires de baignade, souvent des élus locaux, est largement renforcé. Ils sont cependant démunis devant la complexité de ces nouvelles dispositions. L’entente Lot a toujours été attentive à l’amélioration de la qualité bactériologique des eaux pour permettre le maintien et le développement des activités aquatiques. C’est donc logiquement que la décision de porter la maîtrise d’ouvrage de deux études groupées pour réaliser les profils de baignade a été prise. Par ailleurs, la concertation auprès des élus qui a précédé cette décision et l’animation qui a suivi pour la réalisation de ces profils devrait permettre l’émergence de maîtrises d’ouvrages adaptées à la gestion optimale de ces sites.

A quoi servent les profils de baignade ?

Ce sont des outils de prévention des risques sanitaires et d’amélioration de la qualité des eaux de baignade. Ces documents servent à identifier les sources de pollution d’un point de baignade et à proposer des mesures pour améliorer la gestion quotidienne ainsi que la gestion en cas de crise. Un programme de travaux est parfois nécessaire pour résoudre les sources les plus importantes de désordres bactériologiques.
Concrètement il s’agit donc d’évaluer et de comprendre les risques potentiels de pollution et de définir les mesures permettant d’éliminer ou de réduire ces risques.
L’objectif principal est d’atteindre pour 2015 une qualité « au moins suffisante » de toutes les eaux de baignade.

Comment réalise t-on un profil de baignade ?

Trois phases majeures permettent de constituer un profil de baignade.

♦ Un état des lieux du site qui fait le point sur la qualité de l’eau et ses sources de pollutions,

♦ Une phase de diagnostic qui porte sur l’analyse de l’origine et des conditions de survenue de ces pollutions.

♦ Une phase de définition des mesures de gestion permettant d’éviter d’exposer les baigneurs à un risque sanitaire et l’élaboration d’un programme de travaux pour supprimer les sources de pollution.

La réalisation d’opérations groupées permet de garantir que chaque profil soit traité avec une vision de bassin, et que les sites de baignade recensés sur un même cours d’eau fassent l’objet de la même approche. De plus, les actions coordonnées permettent de mobiliser des subventions plus intéressantes et de bénéficier de coûts plus compétitifs.

Description des 2 opérations groupées

Sur le bassin du Lot on compte aujourd’hui 35 baignades recensées auprès des ARS. Parmi elles, 25 ont fait l’objet d’un profil de baignade sous maîtrise d’ouvrage Entente Lot. A ce jour, toutes les baignades publiques du bassin du Lot sont pourvues d’un profil.

 1ère opération groupée : 28 sites concernés

Début de l’opération : Eté 2010 / Fin de l’opération : Juin 2011

 2ème opération groupée : 13 sites concernés

Début de l’opération : Septembre 2011 / Fin de l’opération : Avril 2012

Plusieurs collectivités qui n’étaient pas prêtes à intégrer la première démarche ont pu bénéficier de cette seconde opération groupée, ainsi que de nombreuses communes ayant un projet de création.

Département

 

47

46

15

12

48

TOTAL

Nb de baignades recensées auprès de l’ARS sur le bassin du Lot

3

16

7

7

2

35

Nb de profils réalisés en maîtrise d’ouvrage Entente Lot

2

7

7

7

2

25

Nb de projets de création de baignade

5

2

0

1

8

16

Nb de profils réalisés en maîtrise d’ouvrage Entente Lot

5

2

0

1

8

16

Nb total de profils réalisés en maîtrise d’ouvrage Entente Lot (existant + projets de création)

7

9

7

8

10

41

Profils de baignade bassin du Lot

Bilan technique

Globalement, sur les baignades en rivière à l’aval d’Entraygues, le Lot est large et profond et les vitesses de transfert faibles. Les pressions urbaines sont très présentes et à contrario, les problématiques agricoles quasi absentes. Sur le bassin amont, où les plans d’eau sont fréquents, les pressions agricoles sont plus marquées. Des développements de cyanobactéries sont ponctuellement recensés ainsi que des problèmes de transparence.

Les mesures de gestion proposées consistent à fermer préventivement la baignade après observation d’un certain nombre d’indicateurs identifiés lors de la recherche des sources de pollution : observations de déversoirs d’orage,de postes de relevage, dysfonctionnement de réseaux, de station d’épuration, d’assainissement non collectif, présence d’animaux dans le cours d’eau, rejets de fumières…

Outre ces suivis variables en fonction des sites, certains paramètres sont à vérifier systématiquement sur l’ensemble des baignades : la propreté de la plage, l’absence de colorations, mousses ou odeurs et la pluviométrie. Tous les sites présentent en effet une sensibilité plus ou moins marquée à la pluie et nécessitent une fermeture préventive pour des pluviométries allant de 5 à 50 mm. La durée de fermeture est variable également et est à ajuster en fonction de l’expérience acquise au fur et à mesure des saisons balnéaires.

Grâce au diagnostic et aux outils proposés par le profil, le gestionnaire de baignade peut surveiller les points critiques susceptibles d’atteindre la qualité de l’eau. En fermant préventivement la baignade, il évite aux estivants l’exposition aux contaminants, et il permet de garantir un bon classement annuel de son site. En effet, le calendrier de contrôle sanitaire de l’agence régional de santé (ARS) est organisé en début de saison. Si l’ARS est informée par arrêté municipal de la fermeture préventive de la baignade, l’analyse peut être écartée et peut ne pas être prise en compte dans l’élaboration du classement annuel.

Infos: Sur le département du Lot il existe un système de prévision de la dégradation des eaux. Des analyses sont réalisées chaque jour pour s’assurer de la qualité des eaux sur les différents points de baignade recensés. Le site Inf’eau loisirs permet quotidiennement de connaître les résultats de ces analyses.

 

 

 

Baignade à Saint Cirq Lapopie (46)

2004-2007 Le Défi territorial baignade

Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin Adour Garonne identifie le bassin du Lot comme zone prioritaire pour lutter contre les pollutions bactériologiques des eaux. La pollution engendrée par les dysfonctionnements des stations d’épuration voire l’absence de traitement ainsi que par le mauvais état des réseaux de collecte des eaux usées compromet les activités de loisirs aquatiques très présentes sur le bassin du Lot (baignade, canoë-kayak,…).

C’est à ce titre que le défi territorial « Reconquête de la qualité des eaux pour un objectif baignade sur le bassin du Lot » a été signé entre l’Agence de l’Eau Adour Garonne et l’Entente pour la période 2004-2007.

 

 

Station d'épuration de la Canourgue - Barassac - Saint Germain (48)

Qu’est ce que la
pollution bactériologique ?

Une pollution bactériologique correspond à une pollution de l’eau par des germes bactériens d’origine fécale. Elle provient en général d’effluents d’élevage, de dysfonctionnements des réseaux de collecte des eaux usées ou d’absence de station d’épuration ou de traitement adapté.

 

 

Station d'épuration de Saint Constant (15)

Caractéristiques du défi :

Sur notre secteur, le défi a permis de bonifier les aides de l’Agence de l’Eau Adour Garonne pour les travaux relatifs aux ouvrages d’épurations et aux réseaux de collecte (bonification de l’ordre de 10 à 20% supplémentaires aux aides déjà accordées par l’Agence de l’Eau Adour Garonne).

85 collectivités, dont les rejets étaient particulièrement impactant pour la qualité bactériologique des eaux de loisirs aquatiques ont été identifiées. Sur ces 85 communes, 51 d’entre-elles ont engagé des travaux dans le cadre de cette opération défi pour un montant total de plus de 56 000 000 d’euros de travaux. Au total c’est l’équivalent de la pollution apportée par 112 000 habitants qui sera traitée lorsque tous les travaux seront terminés.

DEFI Bilan financier et technique

Cette opération défi a permis de participer à l’amélioration de la qualité de l’eau même si, sur le plan de la pollution bactériologique, beaucoup reste encore à faire.

 

 
Actions réalisées avec l'aide de l'Agence de l'eau Adour-GaronneAEAG
 
 

Commentaires

Liste des commentaires

 
Réagissez à cet article

 
Haut de page