valleedulot.com - Entente Interdépartementale du Bassin du Lot - Etiage 2013

La vie de
la rivière
Visites virtuelles Version française Version anglaise

S'abonner à la Newsletter

Revenir à l'accueil| Le bassin versant du Lot | Etiages | Bulletin étiages du bassin | Etiage 2013

 

La situation en début de saison d'étiage - juin 2013

Le début  de la saison d’étiage a démarré avec des débits très confortables suite à l’hiver et au printemps pluvieux (cumul des précipitations supérieur à la moyenne sur le bassin). Les retenues hydroélectriques de l’amont du bassin du Lot ont des niveaux particulièrement hauts pour la saison, ce qui laisse présager un soutien d’étiage dans de très bonnes conditions.

Sur le Lot réalimenté, en attendant la modernisation de certains de ses groupes, la centrale de Capdenac (SHEM) a annoncé sa mise en arrêt durant les mois de juillet et août afin de ne pas perturber le soutien des étiages.

Le printemps pluvieux a pour conséquence d’avoir nettement décalé les semis et les stades de croissance des cultures. Aussi, la saison d’étiage est très largement décalée dans le temps, sur l’ensemble du bassin du Lot.

 

La situation au mois de juillet 2013

A partir de la mi-juillet le temps est plus sec et les températures sont élevées. L’évapotranspiration est en nette progression et les besoins en eau pour assurer l’irrigation et la pratique des activités et loisirs aquatiques vont en s'accroissant. La population saisonnière a nettement augmentée sur le bassin (ce qui implique une augmentation de la demande en eau). Un premier franchissement du Débit d’Objectif d’Etiage (DOE) est fait sur le Riou Mort. La Lède franchit son Débit de Crise (DCR). Même si les débits sont encore confortables pour la saison sur le Lot réalimenté, ils fléchissent.

 

La situation au mois d’août 2013

On assiste à une alternance de temps sec et chaud, et d’épisodes orageux. Le stade d’avancement des cultures demandent beaucoup d’eau. L’activité touristique est à son optimum et les besoins pour l’irrigation également. De nouveaux cours d’eau comme la Truyère (Severette) franchissent leurs DOE (7 cours d’eau au total fin août) et 2 franchissent leurs débits de crise (DCR). Sur le Lot réalimenté, les débits sont confortables. Les stocks importants sur l’amont, permettent à EDF de produire de l’énergie sans gêner le multi-usage de l’eau (cf. convention du soutien des étiages du Lot, EDF-Entente Lot).

La Mairie de Mende procède à des lâchers d’eau depuis Charpal pour soutenir la Colagne (débutés le 26 juillet).

 

La situation au mois de septembre 2013

Le début du mois de septembre marque la première absence totale de précipitation sur le bassin entre deux bulletins. La Lède et le Riou Mort sont depuis plusieurs semaines au niveau, voir en dessous, de leurs DCR. Neuf cours d’eau ont leur DOE franchis et le dernier épisode pluviométrique significatif remonte à début août. La Boralde de St-Chély et la Truyère à Serverette ont franchi leur Débit d’Alerte Renforcé (DAR). Les précipitations de mi-septembre améliorent toutefois la situation. Des variations artificielles de débit sont constatées sur le Dourdou et le Riou Mort.

Aucune des retenues, concernées par le soutien d’étiage n’a connu de franchissement de ses côtes touristiques durant la haute période touristique 2013 (juillet / août). Le premier franchissement n’est arrivé qu’en septembre, pour la retenue de Maury et au mois d’octobre pour la retenue de Grandval. C’est donc l’un des objectifs majeurs de chaque campagne de soutien d’étiage du Lot qui a été atteint.

Fin septembre, les besoins en eau (agriculture, eau potable, industrie…) sont revenus dans des valeurs moyennes. Seule la Truyère amont reste juste au-dessus de son DAR. Les variations importantes de débit provenant de la chaîne hydroélectrique Truyère ne sont pas sans conséquences sur le débit du Lot avec des DOE temporairement franchis, en raison des variations incontrôlées de la microhydroélectricité.

 

La situation au mois d’octobre 2013

La situation s’est améliorée, suite aux importantes précipitations sur l’ensemble du bassin, hormis sur la Truyère amont, sur la Lède et le Riou Mort. Les variations importantes de débit provenant de la chaîne hydroélectrique Truyère modifient largement les débits du Lot. Dès la mi-octobre, la situation s’améliore, la sortie de l’étiage est effective.

La campagne de soutien d’étiage du Lot se termine le 23 octobre, et pour la Colagne, depuis Charpal, le 25 octobre.

 

Synthèse de l'étiage 2013 :

En 2013, ce sont 11 objectifs d’étiage qui ont été franchis sur le bassin du Lot. Les cours d’eau concernés sont : le Lot à l’amont du Bramont (Mende), le Bramont, la Colagne, la Boralde de St Chély, La Truyère (à Serverette et Malzieu-ville), le Dourdou de Conques, le Riou Mort, le Célé, la Thèze et la Lède. Les débits de crise (DCR) ont été franchis sur la Truyère (Malzieu-ville), le Riou Mort et la Lède (2).
Pour mémoire, en 2012, le bilan affichait : 15 objectifs d’étiage franchis sur le bassin du Lot, dont 6 débits de crise.

Campagne de soutien d’étiage du Lot domanial (aval Entraygues-sur-Truyère) :

  • La campagne a duré du 1er juillet au 23 octobre : soit plus de 125 jours de débit sécurisés
  • 8,9 millions de mètres cubes d’eau ont été destockés pour cette campagne
  • Les consignes de réalimentation ou de sécurisation du débit, ont oscillé entre 9 et 16 m³/s (alors que le débit réglementaire minimal est de 6 m³/s à l’aval d’Entraygues).
  • Les côtes touristiques ont été respectées sur les plans d’eau d’où provient le soutien d’étiage, durant l’ensemble du maximum touristique (1er juillet au 31 août)
  •  Les Débits d’Objectifs d’Etiages ( DOE ) du Lot réalimenté (à partir de l’aval d’Entraygues-sur-Truyère) ont été respectés en débit moyens journaliers, mais pas en débits instantanés (lors de passages temporaires)
  • La situation a été plus difficile, plusieurs semaines consécutives sur quelques affluents du Lot : la Lède, le Riou Mort, la Truyère amont
  • Pour la 25 eme année consécutive, aucun arrêté de restriction de prélèvement en eau sur le Lot réalimenté n’a été nécessaire.

Nouveau !
Une plaquette sur le soutien des étiages à télécharger sur notre site

Une vidéo pédagogique sur le fonctionnement du soutien des étiages
Visitez notre page dédiée au 25 ans du soutien des étiages

 

 

L'étiage du bassin du Lot en 2013 :

 

 

 

Le soutien d'étiage du Lot domanial en 2013 :

 

Qu'est ce que le soutien d'étiage du Lot ?
Cliquez-ici pour découvrir l'article consacré à cette opération annuelle pilotée par l'Entente Lot, depuis 1989, grâce à une convention signée avec EDF.

 

Pour recevoir automatiquement par courriel les "Bulletin d'information hydrologique du Bassin du Lot", envoyez un email à : etiage@valleedulot.com

 
 

Commentaires

Liste des commentaires

 
Réagissez à cet article

 
Haut de page